Marc-Antoine MICAELLI et la Domotique V2.0
Marc-Antoine (DomoConsulting™), nous livre son sentiment sur l'évolution de la Domotique en France :

A l'honneur : Notre "homme du mois" est très impliqué dans les technologies d'avant garde liées aux "Automatismes Résidentiels".

A tout juste 40 ans, Marc-Antoine MICAELLI est un des acteurs qui à participé grandement au développement de la domotique en France. Avec bientôt 20 ans d'activité dans le domaine, il dispose de l'historique de l'évolution de la filière tout en étant d'une génération née "dans la technologie". Cette position charnière entre l'expérience et la jeunesse lui donne une vision claire non polluée par la nostalgie d'une époque pré-technologique.

En créant le réseau DomoConsulting™ en 2004, il était déjà en avance sur un besoin de la profession qui allait se confirmer quelques années après. Le pari était ambitieux : Créer un nouveau métier d'Architecte/Support de la "Domotique", en anticipant que les produits allaient devenir de plus en plus "technologiques" et que les installateurs auraient beaucoup de mal à se libérer du temps pour apprendre.
A cette période, Marc-Antoine et nous-même (LMD™) devisions souvent sur la nécessité de "la formation des professionnels" à nos métiers, (Electriciens, Architectes, Maîtres d'ouvrage, etc.).

Marc-Antoine MICAELLI

Patrice ROGEMONT
Propos recueillis par
Patrice ROGEMONT

Editorialiste - LMD



Ces hommes font au quotidien avancer notre monde des automatismes et des nouvelle technologies de l'information et de la communication.
Retrouvez-les régulièrement dans cette rubrique

Si vous voulez m'écrire



A ce titre il créé le centre de formation de DomoConsulting™ : formation-domotique.com centre indépendant qui forme plus de 200 installateurs par an à être opérationnels. Plus tard il devient centre KNX++ et forme tous les niveaux sur cette technologie jusqu'aux professeurs de l'Université de Rennes, eux-mêmes reconnus pour la qualité de leur formation. Les statistiques sont impressionnantes, 90% des stagiaires sont actifs dans l'année suivante et pérennisent leurs entreprises puisqu'ils passent la crise et sont encore en activité aujourd'hui.

Aujourd'hui DomoConsulting™ accompagne les porteurs de projets et les installateurs ayant pour objectif une bonne fin de chantier, (Pas toujours atteinte !). Avec plusieurs milliers de réalisations, dont certaines très prestigieuses, comme certaines Stars internationales confortablement logées dans le sud de notre belle France et sur lesquelles il est tenu de garder le secret. Sans grand tapage médiatique DomoConsulting™ est sans conteste un succès.

Marc-Antoine MICAELLI influence également la filière lorsqu'il présente en 2008 sur Batimat, le premier tableau de bord énergétique séparé en usages présentés aux "Politiques" et largement repris dans la RT2012. Ou bien encore, plusieurs années de suite, Juge des "Smarthome Awards" avant de laisser son siège aux journalistes.

Régulièrement, Marc-Antoine MICAELLI est interviewé dans les "média spécialisés", (bien qu'il se défende d'être une référence dans le domaine).
Cette fois, il nous donne son point de vu sur cette nouvelle mutation que connait le métier de "Domoticien".

Entretien fin mars dernier avec notre éditorialiste, (Patrice ROGEMONT) :

Marc-Antoine ... la domotique 2.0, pourquoi ?
MA-M : « Je pense qu'il n'y a pas de rupture technologique, mais on aime bien mettre des "2.0" surtout aujourd'hui, alors pourquoi pas ?
Il y a une continuité de la nécessité de faire évoluer la communication entre les systèmes ; le réseau de capteurs nécessaires pour rendre un bâtiment "intelligent" ou "économe", augmente et naturellement, des informations extérieures telles que les prévisions météo s'avèrent très utiles.
Les objets connectés permettent de disposer de nouveaux capteurs, interfaces et il communiquent nativement avec Internet ...donc disposent de ces informations utiles. Mais, pour qu'une vraie Domotique des objets connectés existe... Deux paris sont à gagner :
Celui de la "relation avec l'installation électrique" et celui de "l'interopérabilité".

Pensez vous que l'ont ai fait une marche arrière ?
MA-M:  Pour l'installation, je pense au contraire que l'on prend le sujet par un autre bout, comme l'électricité est devenue communicante, aujourd'hui la communication devient objet et doit parler à l'électricité. Je prend l'exemple des lampes communicantes pour qu'elle ne soient pas un gadget il faut qu'elles trouvent leur place dans le bâtiment, mais on ne peux la commander aujourd'hui qu'avec un "Smartdevice". Personne n'imagine une maison où toutes les lampes ne se commanderaient qu'avec des "Smartphones" ?... donc il faudra bien un interrupteur fixe au mur et c'est la que l'installateur Electricien réapparait et que les reseaux de Domoticiens trouvent leur place.

Pour ce qui est de l'interopérabilité : Oui... on recommence un peu la bataille du standard de communication, mes formateurs apprennent à nos stagiaires que ce n'est pas parce que deux produits sont "IP" qu'ils peuvent se parler ; et bien c'est le cas !
Tous ces objets connectés ne peuvent parler qu'a leurs congénères de la même marque. Il y a bien des tentatives mais elles se heurtent aux réalités commerciales des entreprises.

En ce qui concerne l'efficacité énergétique, le 2.0 a t'il sa place ?
MA-M: Oui, d'ailleurs étrangement les thermostats faisaient parti des premiers objets connectés, pourtant ce n'est pas le plus facile à vendre, compréhension de la proposition, compatibilité avec l'existant, installation. Mais là c'est le "Cloud" qui change tout, il y a sur ce sujet des gisements d'innovations considérables avec des résultats d'efficacité jamais atteints à ce jour. D'ailleurs, Montpellier, la ville où je réside est précurseur dans ce domaine et je soutiens d'ailleurs certains de ces projets.



Que conseillez vous à des professionnels intéressés par le sujet ?
MA-M: Prendre le temps de bien analyser ce que vous aller proposer à vos clients, bientôt il ne sera plus possible de freiner, les clients poussent dans ce sens, ils veulent des maisons prêtes pour les objets connectés, de notre coté nous les intégrons à nos formations.

Que conseillez-vous aux clients intéressés par le sujet et porteurs de projets ?
MA-M : L'interopérabilité existera entre les objets et les "maisons domotiques", a plus de chance de se faire avec les grands noms du marché international : protocoles standards, grandes marques de la Domotique.

En conclusion, que nous réservez-vous pour l'avenir ?
MA-M : Sans dévoiler de secret, j'investi les résultats de ces années d'activité dans le développement de solutions qui peuvent faire avancer l'efficacité du bâtiment en style de vie comme en énergie.
Je pourrai en dire plus bientôt..... ! 

Propos recueillis© par Patrice ROGEMONT - Avril 2013

Nous vous souhaitons en effet toutes ces réussites dans vos entreprises et nous vous remercions vivement de vos implications dans ce marché qui nous est cher !


Nos certifications : XML  SSL  Valid CSS!  RSS 2.0 RSS Validated -